Recueil


Titre long
Hugonis Prioris sancti Laurentii, De medecina anime
Titre latin
Hugonis Prioris sancti Laurentii, De rota religionis
Hugonis Prioris sancti Laurentii, De pastoribus et ovibus
Aeldred Rievalensis, Homiliae de oneribus propheticis Isaiae
Hugonis Prioris sancti Laurentii, De columba deargentata


Manuscrit de 137 feuillets de parchemin inscrits sur deux colonnes de 33 lignes. L’écriture est régulière et homogène, elle commence au-dessus de la première ligne de réglure.

CONTENU
Il s'agit d'un recueil de textes de spiritualité contenant :

_ Quatre traités d'Hugues de Fouilloy (v. 1100-1173), prieur de Saint-Laurent-au-Bois entre Amiens et Corbie :
- f. 1-11v : La médecine de l'âme.
- f. 12-36v : Le traité des oiseaux.
- f. 36v-137v : La roue de la religion.
- f. 48-59 : Les pasteurs et leurs troupeaux.

_ Viennent ensuite la lettre d'Aelred de Rievaulx à Gilbert l'Universel, évêque de Londres, suivie de ses 31 Homélies sur Isaïe.

DÉCOR
Le codex est orné de 34 miniatures (31 pour le Traité des oiseaux, 2 pour la Roue de la religion et une pour les Pasteurs et leurs troupeaux).
Le reste de l'ornementation est constitué de différents niveaux de lettres ornées de rinceaux et de proto-filigranes.
Le style très élégant est représentatif des derniers feux du style 1200 tel qu'il s'est développé entre la Flandre et l'Artois dans les premières décennies du XIIIe siècle.
Ce recueil a été probablement copié à Clairmarais mais enluminé par un autre atelier, actif dans la région au début du XIIIe siècle et auquel on peut attribuer tout ou partie de quatre autres manuscrits de cette abbaye (mss 31, 100, 185 et 193). Le style et certaines figures se retrouve également dans une Bible en image réalisée à Saint-Bertin vers 1200, et sont également très proches de celles d’un carnet de modèle réalisé dans la région du Rhin Supérieur vers 1200, et. Enfin, les textes d’Hugues sont iconographiquement identiques à ceux d’un exemplaire au style plus fuste mais proche de celui de la Bible en image, réalisé pour l’abbaye des Dunes. Cela suggère deux étapes de l’évolution stylistique d’un même scriptorium (Saint-Bertin ?), mais qui continue d’utiliser les mêmes modèles iconographiques circulant dans la région.

ICONOGRAPHIE
_Le cycle iconographique du Traité des oiseaux comprend en tout 31 miniatures.
- f. 13 : la miniature du prologue met en relation la colombe et l’autour qui représentent deux convertis : un clerc et un ancien chevalier. Ils se retrouvent désormais posés côte à côte sur la perche de la vie religieuse dans leur nouveau lieu de vie, le cloître.
- f. 13v. : le diagramme de la colombe, résume des premiers chapitres en une exégèse visuelle du verset quatorze du Psaume LXVII : « Si vous dormez au milieu de vos héritages, vous serez comme des ailes argentées d’une colombe dont le bas du dos est couleur d’or pâle. »
- f. 14 : le diagramme des trois colombes accompagne le premier chapitre. Il sert de clé de lecture à l’ensemble du traité en indiquant sa fonction exégétique et ses objectifs en matière d’élévation spirituelle.
- f. 16v : le diagramme de l’autour illustre les chapitres 12-22. Il représente une « carte des vents » simplifiée, au centre de laquelle l’autour est placé devant la nécessité de s’orienter dans la bonne direction.
- f. 18 : la miniatures du palmier et f. 19 la miniature de la tourterelle accompagnent les chapitres 24-29. La tourterelle est placée au centre d’une croix associée au palmier en vertu de leur matière ligneuse. Hugues insiste sur la pratique de la componction en prenant pour exemple les souffrances du Christ sur la croix.
- f. 20 : la miniature du cèdre des passereaux accompagne les chapitres 30-37. Le cèdre du Liban représente le Christ ou les seigneurs temporels qui protègent les religieux, eux-mêmes figurés par les passereaux.
Les miniatures de la seconde partie sont plus simples. Elles sont au nombre de vingt-trois, à raison d’une par chapitre, et se présentent comme des figures « archétypales » des oiseaux du traité. Leur fonction est de faciliter la mémorisation de son enseignement. Ces miniatures sont également accompagnées d’une sentence rimée qui résume le propos principal du chapitre.
-f. 21v. : le pélican [le sacrifice du pélican est la passion du Christ]
-f. 22 : le nycticorax [le nycticorax en sa demeure est le converti caché]
-f. 22v. : le corbeau [le corbeau croassant est le docteur prêchant]
-f. 23v. : le coq [le coq donnant des coups d’ailes est le maître donnant l’exemple]
-f. 25 : l’autruche [l’autruche dans le désert est le converti simulateur]
-f. 27 : le vautour [a vision du vautour est l’intention du rédempteur]
-f. 28 : la grue [le vol en forme de lettre désigne la vie conforme à la règle]
-f. 28v. : le milan [le milan saisissant la viande est l’indolent saisissant les plaisirs] & l’hirondelle [la clameur de l’hirondelle est la douleur du pénitent]
-f. 29v : la cigogne [le dévouement de la cigogne pour ses petits est l’amour du maître pour ses disciples]
-f. 30 : le merle [le merle qui volette est la suggestion tentatrice]
-f. 30v. : le hibou [le malheureux hibou est l’homme pécheur]
-f. 31 : le geai [le geai criard est la calomnie du bavard]
-f. 31v. : l’oie [le cri de l’oie est l’accusation du frère]
-f. 32 : le héron [le héron s’envolant est l’âme s’élevant]
-f. 32v. : le caladre [la blancheur de ce caladre est la candeur du Christ] & le phénix [la résurrection du phénix est l’espoir de la résurrection future]
-f. 33 : la perdrix [la tromperie de la perdrix est le piège du démon]
-f. 33v. : De la caille [la caille traversant la mer est l’âme surmontant ce qui est passager]
-f. 34 : la huppe [la huppe répugnante désigne les hommes pécheurs]
-f. 34v. : le cygne [la blancheur du cygne est la simulation du converti] & le paon [le cri du paon est l’effroi du maître]
-f. 36 : l’aigle [la jeunesse de l’aigle est le renouveau de l’âme].

_Les deux diagrammes de la Roue de la religion constituent respectivement les premiers chapitres de chaque partie.
-f. 37v. : la roue de la vraie religion représente le comportement vertueux des chefs d'une communauté rentrés en religion par conviction sincère.
-f. 42v. : la roue de la simulation représente les hypocrites entrés en religion par confort et désir de puissance.

_Enfin, f. 48v. : la miniature des Pasteurs et leurs troupeaux illustre la transmission de la charge pastoral du Christ aux prélats qui doivent s'en montrer digne. Dans le registre inférieur sont illustrer le thème du bon pasteur qui reste vigilant, et du mauvais pâtre qui s'est endormis.

PROVENANCE
Ex-libris de Clairmarais au verso du dernier feuillet.

RELIURE
Reliure refaite au XIXe siècle : cartonnage couvert d'un veau fauve à décor de filets dessinant des losanges. Dos à 5 nerfs.

BIBLIOGRAPHIE

A. Catalogues d’exposition

_L’art du Moyen Âge en Artois, (cat. expo), Arras, 1951, cat. 53, p. 57.

_Saint-Bernard et l’Art des Cisterciens, cat. expo. Dijon, Musée de Dijon, Palais des états de Bourgogne, 1953, n° 104, p. 45. 36850 69-1

_Une abbaye cistercienne, Clairmarais, Saint-Omer, 1990, p. 18-19 (cat. n° 17, p. 22)

_Une Renaissance - L'art entre Flandre et Champagne. 1150-1250, PAris, RMN, 2013, n° 87, p. 151.

_Splendeurs et lumières des bibliothèques ecclésiastiques audomaroises au Moyen Âge (IXe-XVIe s.), Saint-Omer, 2013, p. 12.

C. Bibliographie générale

_ CLARK (Willene B.), The medieval book of birds. Hugh of Fouilloy’s Aviarium, New York (Medieval et Renaissance texte et Studies), 1992, p. 116-255.

_CLARK (Willene B.), « Three manuscripts of Clairmarais : a Cistercian contribution to early gothique figure style», dans Studies in Cistercian art and architecture, 1987 (op. cit.), vol. 3, p. 97-110. (43301 86-6)

_DE CLERCQ, Charles, « Le Liber de pastoribus et ovibus d’Hugues de Fouilloy », texte établit par Ch. de Clercq, Bulletin Du Cange, 31, 1961, p. 77-107.

_DE CLERCQ, Charles, « Le Liber de rota verae religionis d’Hugues de Fouilloy », Bulletin Du Cange, 29, 1959, p. 219-228 et 30, 1960, p. 15-37.

_CORDONNIER, Rémy, « Des oiseaux pour les moines blancs : réflexions sur la réception de l’Aviaire d’Hugues de Fouilloy chez les cisterciens », La Vie en Champagne, 38, 2004, p. 3-12.

_FRANCE, James, The Cistercians in medieval Art, Phoenix Mill, Suton, 1998, p. 54, 100.

_OHLY, Friedrich, « Probleme der Mittelalterlichen Bedeutungsforschung und das Taubenbild des Hugo des Folieto », dans Frühmiteralterlieschen Studien, 2, Berlin, Walter de Gruyter et CO, 1968, p. 162-201. (Trad. en anglais : « Problems of medieval significs and Hugh of Folieto’s “dove miniature” », K. J. Northcott dans S. P. JAFFE (dir.), Sensus Spiritualis : Studies in Medieval Significs and the Philology of Culture, Chicago, University Of Chicago Press,, 2005, p. 68-135).

_SMEYERS, Maurits, Flemish miniatures : from the 8th to the mid-16th century, Turnhout, Brepols (The medieval world on parchment), 1999. 46079 86-5

_VAN DEN ABEELE, Baudouin, « Trente et un nouveaux manuscrits de l’Aviarium : regards sur la diffusion de l’œuvre d’Hugues de Fouilloy », Scriptorium, 57, 2003, 2, p. 253-271.

Auteur
Hugues de Fouilloy > Prieur du couvent augustinien de Saint-Laurent au Bois
Cote / N° Inv.
Ms. 094
Provenance
Abbaye de Notre-Dame (Clairmarais)
Période
13e siècle
Date de début
1210
Date de fin
1225
Type
Manuscrit
Type de document
Manuscrit
Enluminure
Collection
Manuscrits > Abbaye de Notre-Dame (Clairmarais)
Lieu de conservation
Bibliothèque de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer
Droits
Domaine public

Permalien
http://bibliotheque-numerique.bibliotheque-agglo-stomer.fr/idurl/1/1884