Traité des vertus


Titre long
Richardi de S. Laurentio, Liber de Virtutibus

Manuscrit de 1 + 282 + 2 feuillets de parchemin, inscrits à longues lignes sur 30 lignes de réglure tracées à la mine de plomb. L'écriture, une belle gothique régulière assez ronde, commence sous la première ligne et semble d'une seule main.

CONTENU
Richard de Saint-Laurent fut chanoine, archidiacre et pénitentiaire de l'église de Rouen, ami d'Hugues de Saint-Cher. Il est l'auteur de cinq traités dont plusieurs furent attribués à d'autres par la suite. Outre son traité des vertus, il a aussi composé un traité des vices, et un fameux traité de Louanges à la Vierge dont ont conserve un bel exemplaire à la Bibliothèque (ms. 176).

_A la suite du traité des vertus on trouve aussi trois sermons attribués à Richard :
_Sur la Nativité : Ego quasi fluvii dioryx....
_Sur la Passion : Christus passus est pro nobis, vobis relinquens...
_Sur le martyre et la Croix : Ad imitationem passionis sue invitat nos....

DÉCOR
Le décor de ce manuscrit est constitué d'une miniature de dédicace, d'une lettre ornée avec prolongement marginal et marginalia, ainsi que de nombreuses lettres filigranées dont plusieurs de très grand module (9 lignes).
Le style de la miniature a été rapproché de celui d'un évangéliaire et d'un épistolier de la Cathédrale de Cambrai, copiés dans cette ville par le scribe Johannes Philomena en 1266 (Cambrai, BM, ms. 189-190). Ce qui suggère que ce frontispice ait lui aussi été réalisé dans le Cambrésis.
Les filigranes très chargé des grandes lettres sont caractérisés par un dessin répété de palmettes. La multiplication des fils, les prolongation des crosses par de petites vrilles, les motifs en œufs de grenouille et les bandes d'I, évoquent la production parisienne des années 1240-1250.

ICONOGRAPHIE
La scène de dédicace du folio 2v. représente Robert de Béthune, abbé de Clairmarais, offrant son livre à la Vierge à l'Enfant.
La scène, typique du genre, montre le commanditaire (celui qui a fait réaliser le manuscrit), en l’occurrence Robert de Béthune, 14e abbé de Clairmarais (de 1257 à 1266), agenouillé devant la Vierge à l'enfant vers qui il tend son livre. L'abbé est revêtu de sa coule (curieusement celle-ci est brune, couleurs des bénédictins, alors que les cisterciens sont traditionnellement en blanc), et il tient sa crosse abbatiale. La main de Dieu sort d'une nuée au-dessus de lui pour le bénir.
La Vierge, qui se détache sur un fond d'or, est nimbée et couronnée. Elle tient son fils sur le bras gauche et une petite boule dorée de la main droite. L'Enfant, auréolé du nimbe crucifère, tend la main droite vers la boule d'or que tient sa mère, tandis que de la gauche, il tient un petit oiseau.
Les deux personnages sont désignés par deux inscriptions chrysographiées qui disent : "Sancta Maria Virgina virginum regina" (Sainte Marie, Vierge des vierges, reine) et "Robertus abbas de Claromarisco" (robert abbé de Clairmarais).

Sur la page en regard se trouve une lettre ornée accompagnée dans la marge d'un hybride au tronc humain et aux jambes mêlant des pâtes simiesques à une queue et des ailes. Il joue de la flûte de la main gauche et frappe sur un tambourin de la droite.

PROVENANCE
Clairmarais par son commanditaire.

RELIURE
Ais de bois couvert de veau brun orné d'un décor à froid de doubles filets dessinant des losanges et de petits fers à motif floral.Traces de boulons et de deux fermoirs. Dos à 5 doubles nerfs, refait au XIXe siècle. Les contrecollées sont extraites d'un manuscrit liturgique du XVe siècle.

BIBLIOGRAPHIE

A. Catalogues d’exposition

_L’art du Moyen Âge en Artois, (cat. expo), Arras, 1951, cat. 57, p. 58.

_Une abbaye cistercienne, Clairmarais, Saint-Omer, 1990, p. 16-17 (cat. 15)

_Splendeurs et lumières des bibliothèques ecclésiastiques audomaroises au Moyen Âge (IXe-XVIe s.), cat. expo., Saint-Omer, 2013, p. 2.

_Clairvaux, l'aventure cistercienne : Clairvaux 2015, 900 ans de l'abbaye cistercienne de Clairvaux / sous la direction de Arnaud Baudin, Nicolas Dohrmann, Laurent Veyssière.- Paris : Somogy, 2015, cat. 40a, p. 357.

B. Travaux universitaires non publiés

_GOUDESENNE, Jean-François, Le Chant liturgique dans le nord de la France au Moyen Âge, pour une approche de la messe de Pâque & une étude des notations neumatiques, mémoire de maîtrise en musicologie, 3 vol., dir. M. C. Beltrando-Patier, Lille III, 1987 (extraits).

C. Bibliographie générale

_CHATILLON, Jean, « L’héritage littéraire de Richard de Saint-Laurent », Revue du Moyen Âge Latin, 2, 1946, p. 148-166.

_FRANCE, James, The Cistercians in medieval Art, Phoenix Mill, Suton, 1998, p. 54, 100.

_GIL, M., NYS, L., Saint-Omer Gothique. Les arts figuratifs à Saint-Omer à la fin du Moyen Âge 1250-1550, peinture-vitrail-sculpture-arts du livre, Valenciennes, PUV, 2004, p. 68.

_Un regard sur la patrimoine monastique dans le Pas-de-Calais des origines à nos jours, Arras, Le Joyel d'Arras, 2008, p. 19

_MARTENE, Edmond, Voyage littéraire de deux religieux bénédictins de la Congrégation de Saint-Maur, Paris, 1717, Part. 1, p. 186.

_Ars musica septentrionalis : de l'interprétation du patrimoine musical à l'historiographie / Barbara Hagg & Frédéric Billiet, dir. ; avec la collaboration de Claire Chamiyé et Sandrine Dumont.- Paris : PUPS, DL 2011.

Auteur
Richard de Saint-Laurent, doyen du chapitre de Rouen (11..-1550) > Doyen du chapitre d'Andely
Cote / N° Inv.
Ms. 174
Provenance
Abbaye de Notre-Dame (Clairmarais)
Période
13e siècle
Date
1257
Date de fin
1266
Type
Manuscrit
Type de document
Manuscrit
Enluminure
Collection
Manuscrits > Abbaye de Notre-Dame (Clairmarais)
Lieu de conservation
Bibliothèque de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer
Droits
Domaine public

Permalien
https://bibliotheque-numerique.bibliotheque-agglo-stomer.fr/idurl/1/1695