Pontifical romain à l'usage des Dominicains de Saint-Omer


Volume de 142 feuillets de parchemin, inscrits à longues lignes sur 18 lignes d'une réglure à la mine de plomb. L'écriture est une textualis régulière d'une seule main.

CONTENU
Il s'agit d'un pontifical, c'est à dire d'un livre liturgique qui contient les offices et la liturgie des sacrements réservés au pontife, c'est à dire à l'évêque.

DÉCOR
Le volume s'ouvre sur un premier feuillet richement orné d'une bordure de fins rinceaux noirs spiralés, desquels partent une série de branchettes secondaires piquetées de noir et d'or et ornées en leur centre d'une fleurette ou d'une fraise.
La baguette bicolore qui encadre le texte sur trois côtés est ornée à deux de ses angles d'un plumet de feuilles d’acanthe. Une troisième branche d'acanthe orne le milieu de la bordure extérieure.
Les deux lettre, O et F, sont ornées de vignetures dans leur panse, qui dessinent un réseau d'entrelacs symétriques. Les feuilles trilobées et allongées sont agrémentées en leur centre d'un rond blanc.
Deux niveaux de lettres filigranées et un bout de ligne en bande d'I terminent la décoration de cette page de frontispice.
L'ensemble de ce décor est attribué à l’atelier du vigneteur attitré du Maître du Mansel, qui réalise la décoration secondaire de plusieurs manuscrits prestigieux entre 1445 et 1555 tels que l’exemplaire de la "Fleur des histoires" (Bruxelles, Bibliothèque Royale, 9231) et celui des "Grandes Chroniques de France" (Saint-Pétersbourg, Bibliothèque nationale de Russie, fr. 88).
Outre cette production de luxe, cet atelier est également à l'origine de la décoration d'une série de manuscrits plus modestes, tous à destination de Saint-Omer ou de Thérouanne, parmi lesquels les "Heures de Sœur Floure", clarisse de Sainte-Aldegonde (ms. 837) et le feuillet initial du Psautier incomplet à l'usage de Saint-Omer (ms. 837).

RELIURE
Refaite au XVIe siècle, veau brun tacheté, palettes dorées sur les coiffes, caissons fleuronnés, titre doré : "PONTIFI ROMAIN".

PROVENANCE
Ce livre a appartenu à Paschase Maupiet, Audomarois, évêque in partibus* de Sélymbrie (aujourd'hui Silivrie en Turquie), et suffragant de deux évêques d'Arras : Eustache de Croy (1525-1538) et Antoine Perrenot de Granvelle (1538-1531).
*Évêque titulaire d'un ancien siège épiscopal et qui n'a pas de diocèse propre à gouverner. L’expression vient de la localisation de ce siège dans des parties éloignées géographiques. C’est aussi le cas des évêques appelés à des fonctions administratives au sein de la curie romaine ou des évêques auxiliaires.
A sa mort, il lègue sa bibliothèque à son couvent où il est enterré. Ses armes figurent au centre de la marge inférieure de ce feuillet : "écartelé, aux 1 et 4 d'azur à trois casques d'argent; aux 2 et 36, parti d'argent et de sable, au chien passant mi-parti de l'un et de l'autre, et tenant dans sa gueule un flambeau d'or". Elles sont accompagnées de la crosse épiscopale, et de sa devise "Domini est salus".



Cote / N° Inv.
Ms. 0256
Provenance
Couvent des dominicains (Saint-Omer)
Couvent des dominicains (Saint-Omer) > Paschase Maupiet, évêque in partibus de Sélymbrie (14..-1550)
Période
15e siècle
Date
1445
Date de fin
1455
Type de document
Manuscrit
Type de document
Manuscrit
Enluminure
Collection
Manuscrits > Couvent des dominicains (Saint-Omer)
Lieu de conservation
Bibliothèque de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer
Droits
Numérisé par l’IRHT et financé par l’Équipex BIBLISSIMA - observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance

Permalien
https://bibliotheque-numerique.bibliotheque-agglo-stomer.fr/idurl/1/1803