Une reliure aux armes de Louvois


RELIURE
Ais de cartons de 400 x 280 mm, couverts d'un maroquin rouge, plats ornés d'un décor à la Du Seuil : double encadrement de triple filet dorés, encadrement central terminé aux quatre angles par des fleurons en pointillés ; estampés à chaud des armes de François-Michel Le Tellier, marquis de Louvois : "d'azur, à trois lézard d’argent posés en pal ; au chef cousu de gueule chargé de trois étoiles d'or".
Dos à 6 nerfs, caissons fleuronnés, titre estampé à chaud "HISTOIRE DE S. LOVYS." coupes ornées, roulette intérieure dorée.
Tranches dorées, contreplats et contrecolées en papier marbrés de type peigné droit dit "nonpareil".

CONTENU
Pour une description du volume cliquer ici

PROVENANCE
_1° : La Marquise Louise-Antonine de Gontaut-Biron, qui épouse en 1732 François-Michel César Le Tellier dit « marquis de Montmirail » puis « marquis de Courtenvaux » :
Au contre-plat supérieur ex-libris armorié imprimé et encollé portant les armes d'alliance partie de la Marquise de Louvois : à dextre, écartelé aux 1 et 4 D'azur, à trois lézards d'argent posés en pal, au chef cousu de gueules à trois étoiles d'or qui est Le Tellier, aux 2 et 3 d'azur à cinq cotices d'or qui est de Souvré ; à senestre écartelé au 1 et 4 d'or, aux 2 et 3 de gueules à l'étoile d'[un émail non identifiable]. Accompagnée de la devise des Le Tellier : "Melius frangi quam flecti".

_2° : Nicolas-Mammès Fournerat
Lettre manuscrite personnelle collée sur la troisième garde :
"A Monsieur Monsieur Fournerat - Je me rappelle dans l'instant, Monsieur, que je vous ai engagé à dîner pour aujourd'hui ou après demain. Ne m'étant pas souvenu positivement du jour avant tout à l'heure, et ayant été engagé dans l'intervalle par ma sœur que j'ai accepté, je viens vous exprimer tous mes regrets pour aujourd'hui, et surtout de vous le dire si tard. Soyez assez bon pour nous en dédommager, je voudrais bien que ce put être dès demain. J'enverrai chez vous le matin pour savoir si vous pouvez vous rendre à ce désir. Je veux vous dire encore tous mes regrets en vous assurant de mes sentiments. M Mise de Louvois".
Le dédicataire de la lettre est vraisemblablement Nicolas-Mammès Fournerat, avocat au parlement, bailli de Molesmes et de Rochefort, avocat de la famille de Louvois et tuteur honoraire du marquis de Louvois.
A moins qu'il ne s'agisse de Nicolas Fournerat, premier directeur de la faïencerie fondée en 1765 par le Marquis de Louvois-Courtenvaux à Ancy-le-Franc.

_3° : Aimé Cherest, avocat
Sur la 2e garde supérieure on trouve la mention : "A monsieur Aimé Cherest, avocat, souvenir d'estime et de reconnaissance. L. de Louvois".
Il s'agit probablement de l'avocat, membre de la Société des sciences historiques et naturelles de l'Yonne et auteur à ce titre de plusieurs études historiques.

_4° : Le Baron du Teil
Au verso de la première garde supérieure : ex-libris armorié collé aux armes de la famille du Teil : "d'or au chevron de gueules accompagné en pointe d'un tilleul de sinople, au chef cousu de gueules chargé d'une fleur de lys d'argent, accostée de deux étoiles du même".

Auteur
Joinville (de), Jean (1224 (?)-1317)
Editeur
Cramoisy, Sébastien (1584-29 janvier 1669)
Contributeur
Du Cange, Charles Du Fresn
Provenance
Legs du Teil
Période
17e siècle
Type
Document iconographique
Type de document
Reliure ancienne
Ex-libris
Imprimé ancien
Correspondance
Estampe et gravure
Reliure Armoriée
Collection
Imprimés anciens
Imprimés anciens > Livres après 1500
Lieu de conservation
Bibliothèque de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer
Droits
Domaine public

Permalien
http://bibliotheque-numerique.bibliotheque-agglo-stomer.fr/idurl/1/18085