Commentaire sur les petits prophètes


Titre latin
Explanatio Hieronimi in minores Propheta

Volume de 132 feuillets de parchemin, inscrits à longues lignes sur 34 lignes d'une réglure tracée à la pointe sèche. L'écriture commence sous la première ligne de réglure, c'est une belle minuscule caroline, on observe plusieurs mains notamment vers la fin du volume.
Lors de son passage à la Bibliothèque de Saint-Omer en 1923, Dom Wilmart a corrigé la datation du CGM qui le donnait du IXe siècle, pour le replacer au Xe siècle, ce qui est effectivement plus probable compte tenu notamment de la présence de "e" décillé pour la diphtongue "ae".
Ce volume possède en outre un bifeuillet de garde avec un passage du Liber Differentiarum (II, 36-37, 39-40) d'Isidore de Séville, copié au VIIIe siècle par un copiste d'origine irlandaise.

CONTENU
Sophronius Eusebius Hieronymus Stridonensis, alias saint Jérôme, est un des quatre Pères de l’Église d'Occident.
Né vers 347-48 près de l'actuelle Ljubljana en Slovénie, au sein d'une riche famille de propriétaires terriens, il est envoyé à Rome vers 360 pour y étudier la grammaire et la rhétorique auprès de Donat. Il devient ami avec Rufin d'Aquilée et fréquente les cercles monastiques chrétiens de Rome. Il est baptisé vers 367-8 et s'engage d'abord dans une carrière administrative à Trêves avant de se convertir à la vie monastique vers 370 et de se consacrer à l'étude des textes sacrés, sans pour autant quitter complètement le monde comme en témoignent les nombreuses polémiques dans lesquelles il s'engage tout au long de sa vie.
Il est surtout connu pour sa traduction latine de la Bible qu'il réalise à partir des années 382-85 et qui est publiée entre 393 et 405. Ce texte est resté en vigueur jusqu'en 1979 où il est révisé à l'instigation de Vatican II.
Il a également produit des commentaires exégétiques de presque tous les livres bibliques, qui furent souvent réunis en grands ensembles au Moyen Âge, comme c'est le cas de cette collection.
Ses commentaires sur les petits prophètes furent composés entre 406 et 415.

DÉCOR
Le livre est très sobre, on ne note que quelques initiales rubriquées en tête de chaque livre.
Des initiales portées dans la marge scandent le texte et facilitent ainsi le repérage de ses subdivisions.
On note aussi la présence de signatures encadré de séries de tirets décroissant.
Sur les feuillets de garde du VIIIe siècle, on observe une initiale ornée d'un halos de petit points rouge, typique de l’enluminure insulaire, ainsi que quelques lettres farcies.

PROVENANCE
Ce volume a vraisemblableemnt été copié à Saint-Bertin, on y trouve deux mentions de provenance tardives (XVIe siècle) "De libraria Sct Bertini" sur l'actuel feuillet 3, et "Lib. S. btini" au verso du dernier feuillet. On y trouve aussi l'ancienne cote de Saint-Bertin 134.

RELIURE
Reliure refaite au XVIIe siècle, cartonnage couverte de veau brun, encadrement d'un filet sur le plats, tranches jaspées, gardes contrecollées de papier vergé, dos à 4 nerfs, caissons fleuronnés.

BIBLIOGRAPHIE

-Lowe (Elias Avery), Codices Latini Antiquiores, 6, Oxford, 1953, n° 827.

Auteur
Jérôme de Stridon, saint (345-420)
Isidore de Séville (0560-0636)
Cote / N° Inv.
Ms. 279
Provenance
Abbaye de Saint-Bertin (Saint-Omer)
Cote ancienne
134 (Saint-Bertin)
Période
10e siècle
Date
900
Date de fin
950
Type de document
Manuscrit
Type de document
Manuscrit
Ex-libris
Collection
Manuscrits > Abbaye de Saint-Bertin (Saint-Omer)
Lieu de conservation
Bibliothèque de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer
Droits
Numérisé par l’IRHT et financé par l’Équipex BIBLISSIMA - observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance

Permalien
https://bibliotheque-numerique.bibliotheque-agglo-stomer.fr/idurl/1/18182