Exposé sur Les quatre livres des Sentences


Titre latin
Hugo de Sancto Caro, Questiones super IV libros Sententiarum

Volume de 69 feuillets de parchemin, inscrits sur deux colonnes de 51 lignes d'une réglure à l'encre. L'écriture est une cursive gothique, très-fine et chargée d'abréviations. On y trouve aussi de nombreux signes paratextuels de lecture, des soulignements et des distinctiones.

CONTENU
Il s'agit du commentaire composé par le dominicain Hugues de Saint-Cher sur les quatre livres de Sentences de Pierre Lombard.
Hugues de Saint-Cher est un personnage majeur de l'exégèse biblique au Moyen Âge. Esprit brillant, il est déjà docteur en droit et bachelier en théologie quand il intègre l'ordre des dominicains à Saint-Jacques de Paris en 1225. L'année suivante il est élu provincial de France. Il le reste jusqu'en 1230 et le redeviendra de 1236 à 1244. Il va beaucoup œuvrer pour son ordre, et est à l'origine de la fondation de nombreux couvent. Il est créé cardinal en 1244 et joue un rôle majeur sur la scène internationale en tant que légat et dans les querelles théologiques de son temps.
Il est le premier à travailler, avant 1239, à un grand projet de Concordance de la Bible (achevée vers 1240), véritable ouvrage de référence, où chaque occurrence d'un mot est indexé avec un renvoi aux livres bibliques qui le mentionnent.
Il est, par ailleurs, le maître d’œuvre, après 1214, d'un correctoire du texte biblique, pour en améliorer le texte officiel.
Hugues est l'auteur d'un grand nombre de commentaires théologiques, qui ont connnu une large diffusion au Moyen Âge, dont ce commentaire des Sentences de Pierre Lombard, composé très certainement pendant ses années d'enseignement entre 1230 et 1236.

DÉCOR
Ce manuscrit est typiquement scolastique : c'est un volume copié dans le cadre d'un enseignement, peut-être à pecia, car on distingue plusieurs mains et des variations dans le traitement de la mise en page.
On note aussi une grande disparité dans la qualité des feuillets de parchemin, d'épaisseur variable et contenant de nombreuses lisières.
Il a néanmoins été copié par des professionnels puisqu'on y trouve des lettres et des rubriques d'attente.
Il est sobrement décoré d'une initiale émenchée au début du manuscrit, puis d’initiales rouges à filigranes bleus jusqu'au f. 12v°, ce qui correspond à la fin du commentaire sur le premier livre. Ensuite les filigranes disparaissent. Le style de ces derniers correspond à la production des manuscrits universitaires parisiens du milieu du XIIIe siècle : antennes allongées et souples, remontées en épingle à cheveux, terminaisons des antennes en crochets simples.

RELIURE
La reliure a été refaite au XVIIE siècle en basane brune tachetée, dos à 4 nerfs, palettes dorées sur les coiffes et les nerfs, caissons fleuronnés, titre doré.

PROVENANCE
Ex-libris armorié de Mommelin le Riche (abbé de Saint-Bertin, 1706-1723) collé au contreplat supérieur, anc. cote de Saint-Bertin XVIIIe siècle sur le premier feuillet.

BIBLIOGRAPHIE
Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS), « Notice de Saint-Omer, Bibliothèque d'agglomération de Saint-Omer, 288 », dans Stutzmann Dominique (dir.), Saint-Bertin : centre culturel du VIIe au XVIIIe siècle, 2016.

Auteur
Hugues de Saint-Cher (11..-1263)
Pierre Lombard (1100-1160)
Cote / N° Inv.
Ms. 288
Provenance
Abbaye de Saint-Bertin (Saint-Omer)
Cote ancienne
234 (Saint-Bertin)
Période
13e siècle
Date
1230
Date de fin
1250
Type
Manuscrit
Type de document
Manuscrit
Ex-libris
Collection
Manuscrits
Manuscrits > Abbaye de Saint-Bertin (Saint-Omer)
Lieu de conservation
Bibliothèque de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer
Droits
Numérisé par l’IRHT et financé par l’Équipex BIBLISSIMA - observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance

Permalien
https://bibliotheque-numerique.bibliotheque-agglo-stomer.fr/idurl/1/18191