Traité du baptême


Titre latin
De baptismo, contra Donatistas libri VII
Retractationes

Volume de 174 feuillets de parchemin, inscrits à longues lignes, sur 22 lignes d'un réglure tracée à la pointe sèche. L'écriture est une minuscule caroline régulière de plusieurs mains. Les feuillets 2-3, contenant les extraits des Retractationes, ont été insérés au XIIe s. et les cahier 59-66 ont été refait aux XIIe-XIIIe s, dans une textualis.

CONTENU
Ce volume contient le traité sur le baptême en sept livres, composé par augustin d’Hippone vers l'an 400. Ce traité est une réfutation de la thèse des donatistes, mouvement hérétique dirigé par Donat en Afrique du nord, qui considèrent que seuls des ministres du cultes exempts de tout péché ont légitimité à exercer le ministère sacré et à dispenser les sacrement de l’Église. Augustin répond à cela qu'il faut distinguer "validité" et "efficacité" d'un sacrement : si un sacrement reçu ou conférer dans l’indignité ne peut pas assurer le salut de celui qui le reçoit, le baptême n'en imprime pas moins son sceau ineffable, car c'est le Christ qui est le dispensateur des sacrement par la main de ses serviteurs. Augustin exprime
ce mystère en un exemple célèbre : "Quand Pierre baptise, c'est le Christ qui baptise ; quand Paul baptise, c'est le Christ qui baptise ; quand Judas baptise, c'est le Christ qui baptise."

Les Rétractations, sont une sorte d’inventaire de 96 de ses œuvres, par augustin lui-même, composé vers 426-427. Il en explique la genèse et y apporte des corrections et des compléments critiques

DÉCOR
Ce volume est très peu décoré.
Les feuillets du Xe siècle sont simplement scandés par quelques rubriques, en début de volume, et par des lettres capitales, parfois rehaussées de couleurs, pour les principales divisions du texte.
Les marges sont animées par la présence régulières de notes et de signes paratextuels de lecture.
Seuls les feuillets ajoutés ont un décor un peu plus travaillé constitué de quelques lettres filigranées, dont le style pointe vers les premières décennies du XIIIe siècle.

RELIURE
Refaite au XVIIe siècle, veau brun, armes de Benoît Ier de Béthune (abbé de Saint-Bertin de 1677-1705) frappées à l'or sur les plats, tranches jaspées, dos à 5 nerfs, palettes dorées sur les coiffes, caissons fleuronnés, titre doré : « Aurel. August. de Bapt. cont. Donat ».

PROVENANCE
Reliure aux armes de Benoit de Béthune.
Mention d'anathème au f. 1v. : "Liber sancti Bertini ; si quis eum abstulerit, anathema sit" ; ex-libris de Saint-Bertin au f. 2 : "De libraria sancti Bertini"

BIBLIOGRAPHIE
_Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS), «Notice de Saint-Omer, Bibliothèque d'agglomération de Saint-Omer, 314», dans Stutzmann Dominique (dir.), Saint-Bertin : centre culturel du VIIe au XVIIIe siècle, 2016. Consultation du 22/08/2018.

Auteur
Augustin d’Hippone (0354-0430)
Cote / N° Inv.
Ms. 314
Provenance
Abbaye de Saint-Bertin (Saint-Omer)
Abbaye de Saint-Bertin (Saint-Omer) > Benoît Ier de Béthune (abbé de Saint-Bertin de 1677-1705)
Cote ancienne
51 (Saint-Bertin)
Période
09e - 10e siècle
13e siècle
Date
880
1200
Date de fin
920
1230
Type
Manuscrit
Type de document
Manuscrit
Ex-libris
Reliure Armoriée
Collection
Manuscrits
Manuscrits > Abbaye de Saint-Bertin (Saint-Omer)
Lieu de conservation
Bibliothèque de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer
Droits
Numérisé par l’IRHT et financé par l’Équipex BIBLISSIMA - observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance

Permalien
http://bibliotheque-numerique.bibliotheque-agglo-stomer.fr/idurl/1/18211