Corpus Juris civilis, Livre V


Titre latin
Institutes
Novelles [Authentiques]
Libri feudorum ou Decima collatio
Extravagantes ou Undecima collatio
Volumen parvum

Volume de 305 feuillets de parchemin, inscrit sur deux colonnes de 77 lignes de réglure pour les gloses (les colonnes du texte principal sont de hauteur variable), d'une réglure à la mine de plomb.L'écriture est une textualis (textualis meridionalis), la glose est en semi-semitextualis (alternance de a à crosse et de a ronds), glose marginale en cursiva currens.

CONTENU
Il s'agit d'un recueil de quatre grands textes du droit médiéval, qui, réunis, constituent le livre V du Corpus Iuris civilis :
_f. 1-79v : Institutes, manuel, composées sur l'ordre de l'empereur Justinien par les jurisconsultes, qui renferme les principes du droit romain
_f. 80v-199v : Novelles [Authentiques], constitutions postérieures au Code Théodosien, promulguées par l'empereur Justinien après la publication du code qui porte son nom. Le Digeste, les Institutes, le code de Justinien et les décrets annexes rassemblés sous le titre de Novelles forment le Corpus juris civilis, qui demeure la pierre angulaire de l'édifice juridique européen.
_f. 200-251 : Libri feudorum ou Decima collatio : compilation de droit lombard. Dans le courant du Moyen Âge, ce texte se trouve divisé en deux livres, d'où le titre au pluriel. Il doit son nom au contenu qui comprend des dispositions de droit féodal. Les premières versions de cette compilation datent du XIIe siècle et semblent dues au juriste milanais Oberto dall'Orto. Ce recueil se trouve souvent intégré au le cinquième livre du Corpus iuris civilis. Au sein du cinquième livre, il est placé à la suite des Authentiques divisées en neuf « collations », dont il est vu comme constituant une suite, ce qui conduit à appeler les Libri feudorum « dixième collation ».
_f. 251v-305 : Extravagantes ou Undecima collatio.

Une table des matière du dernier ouvrage a été ajouté au f. 305 v.

DÉCOR
Le décor et une bonne partie des rubriques n'ont pas été exécutés, bien que des places aient été aménagée à cet effet, seules quelques lettres juridiques agrémentent la mise en page. On note également la présence de nombreux dessins (têtes humaines, livres etc.) ajoutés dans les marges non sans talent, ainsi qu'un emblème un cœur percé d'une flèche et de la devise "le temps viendra" avec les lettres "bo ne f in" (f. 304 v.).

RELIURE
ais de bois couverts de veau havane, dos à 5 nerfs, fleurons dorés sur les caissons, titre doré "IVS CIVILIS"

PROVENANCE
Ancienne cote de Saint-Bertin et mention au f. 305 : "Die mercurii septima octobris emi a magistro Johanne Cem (?) unum parvum volumen et unum inforciatum precio XXX francorum reemendos .i. sex septimas ab eadem die .... [ab dicto libro ...(biffé)] quas VI septimas sibi dedi ad reemendum dictos libros"

BIBLIOGRAPHIE
Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS), «Notice de Saint-Omer, Bibliothèque d'agglomération de Saint-Omer, 464», dans Stutzmann Dominique (dir.), Saint-Bertin : centre culturel du VIIe au XVIIIe siècle, 2016. Consultation du 17/07/2019.

Auteur
Justinien 1er (483-565)
Cote / N° Inv.
Ms. 0464
Provenance
Abbaye de Saint-Bertin (Saint-Omer)
Cote ancienne
408 (Saint-Bertin)
Période
14e siècle
Date
1350
Date de fin
1399
Type de document
Manuscrit
Type de document
Manuscrit
Collection
Manuscrits
Manuscrits > Abbaye de Saint-Bertin (Saint-Omer)
Lieu de conservation
Bibliothèque de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer
Droits
Numérisé par l’IRHT et financé par l’Équipex BIBLISSIMA - observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance

Permalien
https://bibliotheque-numerique.bibliotheque-agglo-stomer.fr/idurl/1/18256