Recueil


Titre long
Philosophia naturalis
Titre latin
De celo et mundo
De generatione et corruptione
De anima
De sensu et sensato
De memoria et resipiscentia
De somno et vigilia
De insomniis
De divinatione per somnum
De motibus animalium
De morte et vita
De causa longitudinis et brevitatis vite
De juventute et senectute
De inspiratione et respiratione
De causis cum commento
De proprietatibus elementorum
De vegetabilibus et plantis
Liber metheororum
De phisionomia
De bona fortuna.
De progressu animalium
De coloribus
De mundo
Epistola Aristotelis ad Alexandrum
De vita Aristotelis
De inundatione Nily
De lineis indivisibilibus
De morte Aristotelis
De intelligentia Aristotelis.
Parva naturalia

Volume de 3 + 126 + 2 feuillets de parchemin inscrits sur deux colonnes de 39 à 45 lignes d'une réglure à la mine de plomb. L'écriture est une textualis régulière mais de plusieurs mains. Par ailleurs, presque tous les textes sont accompagnés d'importantes gloses marginales.

Les gardes contiennent plusieurs éléments à signaler :
F. Bv. : table du volume et une liste de 17 noms :
Philippus de curia solvit totum
Henricus de alemannia totum
Lampadus de brecia totum
J. de pichuna ducis filli becculic (?) totum
Jordanus totum
Andreas totum J. de a totum
Vermanus(?) de narbona totum
J. de zelandia totum
Thomas de ?nas totum
Galterus de lomireco
Guillelmus de biturio totum
J. Golein totum
Henricus de suffania non
Robertus de sufrans(?) totum
P. lotoringus totum
D. Hugo de montibus totum
Jacobus –lricus partem

F. Ev. dans la marge de gauche, liste de 65 noms :
Renaldo de valle n. solvit
J. de sancto nicholao solvit
Petrus de rupe solvit bene
Stephanus de bosco solvit
J. de lagneis non solvit
Dnds [Durandus?] J.
Henricus de soro solvit
Robertus de alneto solvit
Petrus de castellione solvit
J. de laniis non solvit
Gerardus de branchelomo solvit
Nicholaus amely solvit
J. de gravio(?) non solvit
J. de catalonio solvit
Rambaldus de sancto nicholao solvit
Enguer minus(?) de revegneyo non solvit
J. de tramblesello solvit
Guillelmo de ponce solvit
Henricus de hostadem solvit
Willelmus de berich solvit
J. de Cullo non solvit
Michael de dacia solvit
Nicholaus de prucia non solvit
Symen de dublinia solvit
Henricus de alemannia solvit ut dicit
Huetus de altissiodoro solvit
P. de sancto amando solvit
Silvester de sancto S
Donalus fratres non solverunt
Guillelmus de sancto lupo solvit
Hugo brifadus solvit
Willelmus de anglya
Willelmus de anglya
Robertus de sancto ysodoro
Guillelmus de sancto symcyo non solvit
Hugo de jambis non solvit
J. Rolandi non solvit
P. de assona non solvit
J. de hoosyo non solvit
Mauritius de riam(?) judei non solvit
Picardus de Gallya non solvit
J. de Zomus in saxonia solvit
Nicholaus de luneborch solvit
P. feleti non solvit
P. de messes non solvit
Guillelmo de herranco solvit
J. Pontu non solvit
Mathyao de alemania non solvit
Rimarus de alemania
J. de burgolyo non solvit
J. puli non solvit
Hosginus de marchya non solvit
Ludovicus de coringya
Ludelsus de saxonia
J. de scotia non
Mathyas de alemannia
P. de duren in alemannia
Robertus de brayo senensis non solvit
J. de colonia alemania
J. de asserus regis
Andreas de grimiaco
J. de portu episcopi seselute solvit
Thomas de ardenia
Rogerus pocens de normanie non solvit

se pourusit en une seconde colonne :
Mo 18o Radulphus servayn flerinomius
Johannes de droysayco suessionensis
Bourcardus de alemannia de alsasia
Oncer de trevisio solvit
Johannes et Radulfus fratres de lor. Suessionensis solvunt
J. de Charencigni suessionensis .s. (solvit?)
Curadus de alemannia de marchia
Hermannus de alemannia de prope coloniensis
Ernulfus de murellis iuxta setirius(?) morinensis
Symon de Wench morinensis
Johannes legure normannus .s. (solvit?)
Johannes de comperidio solvit 2 solidos.

F. Fv, une note en partie effacée indique : “Philosophia magistri Johannis de Jenduno quondam recentis Parisius, valoris decem florenorum.”

CONTENU
Il s'agit d'un recueil de 28 textes aristotéliciens, attribués à Aristote ou traitant d'Aristote. Presque tous sont lourdement glosés.
Ce type de manuscrit est appelé Corpus recentius d'après l'expression de M. Grabmann, qui désigne ainsi des manuscrits contenant des textes traduits directement du grec, sans passer par l'arabe, qui apparaissent vers 1260.

1. f. 1ra-18ra. Du ciel et du monde.
2. f. 18ra-27va. De la génération et de la corruption.
3. f. 28ra-42vb. De l’Âme.
4. f. 42vb-48va. Des sens et de la sensation.
5. f. 48va-50va. De la mémoire.
6. f. 50va-52vb. Du sommeil.
7. f. 53ra-54vb. Des rêves.
8. f. 54vb-55vb. De l’oniromancie.
9. f. 55vb-58va. Du mouvement des animaux.
10. f. 58va-61va. De la mort et de la vie.
11. f. 61va-62vb. De la durée de la vie.
12. f. 62vb-64ra. De la jeunesse et de la vieillesse.
13. f. 64ra-65va. De l’inspiration et de la respiration.
14. f. 65va-70va. Des causes avec commentaire.
15. f. 70vb-75va. Des propriétés des éléments.
16. f. 75va-82vb. Des végétaux et des plantes.
17. f. 83ra-102vb. Les météorologiques.
18. f. 103ra-106va. De la physionomie.
19. f. 106va-107vb. Du hasard
20. f. 107vb-111rb. De la locomotion des animaux.
21. f. 111va-114rb. Des couleurs (dans la traduction de Barthélémy de Messine et le commentaire de l'évêque Berthaud de Saint-Denis)
22. f. 114rb-118rb. Du monde.
23. f. 118rb-vb. Lettre d’Aristote à Alexandre.
24. f. 118vb-120ra. Vie d’Aristote.
25. f. 120ra-121ra. Des crues du Nil.
26. f. 121ra-122vb. Pseudo-Aristote, Des lignes insécables.
27. f. 122vb-125va. Traité de la pomme : Texte philosophique arabe, Kitāb al-tuffāḥa al-mansūb li-Arisṭūṭālīs, écrit au IXe ou Xe s. sur le modèle du Phédon de Platon, traitant de la mort et mettant en scène un sage nommé souvent Aristote. Connu par des versions courtes et longues. Traduit de l'arabe en persan par Afẓal ad Dīn Kāšānī vers 1275 ; de l'arabe en hébreu par Abraham ibn Ḥasdāy, vers 1235, à Barcelone, puis de l'hébreu en latin par Manfred de Sicile vers 1255, et de l'hébreu en catalan au XIVe s.
28. f. 125va-126va. De l’intelligence d'Aristote. Sorte d'introduction à la physique d'Aristote, dûe à un auteur inconnu, cet opuscule a été traduit par Jacques de Venise.

DÉCOR
Le volume est orné de lettres émenchées et filigranées, prolongées de bandes d'I pour chaque début de livre, puis d'initiales filigranées, alternativement rouges et bleues, pour les principales divisions du texte, et de pieds de mouche alternativement rouges et bleus. Le style de ces filigranes pointe vers le tout début du XIVe siècle.

ICONOGRAPHIE
Il n'y a pas réellement d'iconographie dans le manuscrit, mais on note la présence d'un diagramme des vents dans le traité des Météorologiques (f. 93).

RELIURE
Refaite au XVIIe siècle : veau brun jaspé, dos à 5 nerfs, palettes dorées en tête et en queue, caissons fleuronnés, titre doré "PHILOSO NATVR"

PROVENANCE
_Contreplat sup. : ex-libris armorié de l'abbé Mommelin Le Riche (f. 1r) [1701-1800]
_f. Dv : « Philosophia naturalis de celo et mundo »
_f. Fv: « Philosophia magistri Johannis de Jenduno quondam regentis Parisius valoris 10 florenorum »
_f. Ev : « Iste liber est Eustacii de Lisques filiuus (sic) cuiusdam militis nobilis » Eusatche de Licques était chanoine prébendé de Therouanne le 15 avril 1343 (voir Van Isacker & Berlière, Lettres de Clément VI (1342-1352). Textes et analyses. Rome, Institut historique belge, 1924, vol. 1, p. 271, n° 827 et Viard, Les journaux du trésor de Charles IV le Bel, Paris, Imprimerie Nationale, 1917, n° 3503, 3509, 6499)
_f. Ev : « Iste liber pertinet domino Georgio le Scot religiosus sancti Bertini in Sancto Audemaro; si quis ipsum ab eo alienarit sine suo consensu, anathema sit anime ». Georges Lescot, a été moine de Saint-Bertin de 1383 à 1407 (voir Dewitte, Haigneré, & Bled. Les chartes de Saint-Bertin d’après le Grand cartulaire de Dom Charles-Joseph Dewitte, dernier archiviste de ce monastère, Saint-Omer, Impr. et lithog. H. D'Homont, 1886, vol. 4, p. 418, n° 647).

BIBLIOGRAPHIE
_DE LEEMANS P., 'Per episcopum Aurelianensem... A New Attribution of the Commentary of Aristotle's De progressu animalium in ms. Bologna, Collegio di Spagna, 159', in: Edizioni, traduzioni e tradizioni filosofiche (secoli XII-XVI) (2018), p. 273-284.
_BEULLENS P. – DE LEEMANS P., ‘Aristote à Paris: le système de la pecia et les traductions de Guillaume de Moerbeke’, Recherches de Théologie et Philosophie
médiévales 75/1 (2008), 87-135
_AGRIMI, Jole, “La ricezione della Fisiognomica pseudoaristotelica nella facoltà delle Arti,” Archives d'histoire doctrinale et littéraire du moyen âge 64 (1997) 127-188 at 137.
_KISCHLAT, Harald. Studien zur Verbreitung von Übersetzungen arabischer philosophischer Werke in Westeuropa, 1150-1400: das Zeugnis der Bibliotheken. Münster: Aschendorff, 2000, p. 215.
_LACOMBE, George, Aleksander Birkenmajer, Marthe Dulong, Ezio Franceschini, and L. Minio-Paluello. Aristoteles latinus: codices. Roma: La Libreria dello stato, 1939, vol. 1, pp. 443-444 (no. 422).
_Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS), « Notice de Saint-Omer, Bibliothèque d'agglomération de Saint-Omer, 592 », dans Stutzmann Dominique (dir.), Saint-Bertin : centre culturel du VIIe au XVIIIe siècle, 2016. Consultation du 26/11/2019.

Auteur
Aristote (384-322 av. n.-è. )
Berthaud de Saint-Denis, évêque d'Orléans (12..-1311)
Bartolomeo da Messina (12..-12..)
Cote / N° Inv.
Ms. 0592
Provenance
Abbaye de Saint-Bertin (Saint-Omer)
Abbaye de Saint-Bertin (Saint-Omer) > Mommelin le Riche (abbé de Saint-Bertin, 1706-1723)
Cote ancienne
597 (Saint-Bertin)
Période
14e siècle
Date
1300
Date de fin
1320
Type de document
Manuscrit
Type de document
Manuscrit
Enluminure
Ex-libris
Collection
Manuscrits
Manuscrits > Abbaye de Saint-Bertin (Saint-Omer)
Lieu de conservation
Bibliothèque de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer
Droits
Numérisé par l’IRHT et financé par l’Équipex BIBLISSIMA - observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance

Permalien
https://bibliotheque-numerique.bibliotheque-agglo-stomer.fr/idurl/1/18306