Postilles sur la Bible


Titre latin
Postillae super totam Biblam, pars tertia

Volume de 317 feuillets de parchemin, inscrits sur deux colonnes de 60 lignes d'une réglure à la mine de plomb. L'écriture est une textualis libraria régulière de plusieurs mains.

CONTENU
Il s'agit des postilles (commentaires) du théologien franciscain Nicolas de Lyre sur le Nouveau Testament depuis l'Évangile selon Matthieu, jusqu'à l'Apocalypse. Nicolas de Lyre fut l'un des plus grand théologien de son époque, il est reçu Bachelier à l'université de Paris en 1307, puis devient maître en théologie. En 1319 il est nommé gouverneur de la province franciscaine de France et participe en 1322 au chapitre général de son ordre à Pérouse. Qualifié de Doctor utilis (Docteur utile), Nicolas de Lyre passait pour le meilleur commentateur de la Bible depuis saint Jérôme. Son commentaire littéral sur la Bible, rédigé au cours des années 1322-1331, et le dernière du genre pour le Moyen Âge, complété plus tard par un commentaire mystique et moral, a eut un immense succès dont témoignent les centaines de copies manuscrites encore conservées.

DÉCOR
Chaque livre biblique s'ouvre sur une grande initiale émenchée bleue et or, agrémentée d'un filigrane très travaillé rouge et bleu, qui se prolonge dans les marge en bande de demies fleurs de lys bleues et or. Les initiales secondaires sont filigranées bleues et rouges. La finesse et la qualité des filigranes suggère un atelier parisien de la fin du XIIIe siècle ou du début du suivant.
La rubrication est constituée de titres courants avec lettres alternativement bleues et rouges, des titres en rouge, de pieds de mouche alternativement bleus et rouges, de lettres rehaussées et de soulignements.

RELIURE
Refaite au XVIIIe siècle : basane brune jaspée, palettes dorées en tête, en queue et sur les nerfs, caissons fleuronnés, titre et tomaison dorés : "NICOLAI DE LYRA PARS 3"

PROVENANCE
Ancienne cote de l'abbaye de Saint-Bertin au premier feuillet.
on trouve en outre sur le dernier feuillet la mention suivante, d'une main du XVIe siècle : "Arnoldus Helius Medioburgensis Flander 1581" que l'on retrouve aussi dans le ms. 642. Middlebourg est une ville située en Zélande (Pays-Bas). Il s'agit très certainement du poète et humaniste mentionné dans le Liber de vita doctrina et facultate nederlandorum qui carmina latina composuerit (Leyde, 1843), p. 200 dans Gasparis Schoppi Fr. Svspectarvm Lectionvm Libri Quinque, In centum & quatuordecim epistulas ad celeberrimos quosque aevi nostri viros aliosque amicos, facti, Nuremberg, Ex typographeio Paulli Kaufmanni, 1597 p. 91. On ne sait pas grand chose de cet Arnodl Helius, si ce n'est qu'il fut secrétaire du comte Charles de Mansfeld, général et amiral de la marine des Pays-Bas espagnols, marié à Marie-Christine d'Egmond, avec qui elle il a Alexandre de Bournonville, comte de Henin-Lietard et Antoine III de Lalaing, comte de Hoogstraeten.

Sur le même feuillet on trouve une autre inscription plus importante : « Memoire que l'an mil cinq cent soixante et seize, avant Pasques, l'an de bissexte, le XXIIe jour de janvier, jour de sainct Vincent, par nuict fut faict un si grand vent et tramblement de terre, lequel dura environ depuis dix heures du soir jusques au lendemain lundi à cinq heures du matin, qui fict du grand dommaige partout tellement, que ung chacun estoit en grand peur, et l'on pensoit que c'estoit le finement du monde, si grand et si vehement qu'il souffloit, abbatant eglises, maisons, couvertures, arbres, mollins, et aultres choses oultre, et faisoit aussi grand tonnoire et eclistre. De Reulx ». La seigneurie puis le comté de Roeulx est dans la main de la famille de Croy, dont Adrien de Croy, chambellan de Charles Quint, mort au siège de Thérouanne en 1553.

BIBLIOGRAPHIE
_Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS), "Notice de Saint-Omer, Bibliothèque d’agglomération, 0007, vol. 1", dans Pascale Bourgain, Dominique Stutzmann, FAMA : Œuvres latines médiévales à succès, 2016. Consultation du 10/12/2019.
_Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS), "Notice de Postilla litteralis super totam Bibliam, Nicolaus de Lyra (1270?-1349)", dans Pascale Bourgain, Dominique Stutzmann, FAMA : Œuvres latines médiévales à succès, 2018. Consultation du 10/12/2019.
_Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS), «Notice de Saint-Omer, Bibliothèque d'agglomération de Saint-Omer, 7», dans Stutzmann Dominique (dir.), Saint-Bertin : centre culturel du VIIe au XVIIIe siècle, 2016. Consultation du 10/12/2019.
_Colophons de Manuscrits Occidentaux des Origines Au XVI Siècle,Fribourg, 1965, tome I, n° 1382, p. 171

Auteur
Nicolas de Lyre (1270?-1340?)
Contributeur
Arnold Helius (15..-16..), humaniste, poète, secrétaire du comte Charles de Mansfeld, général et amiral de la marine des Pays-Bas espagnols
Cote / N° Inv.
Ms. 0007
Tomaison
2
Provenance
Abbaye de Saint-Bertin (Saint-Omer)
Cote ancienne
7 Cod. (Saint-Bertin)
Période
13e - 14e siècle
Date
1280
Date de fin
1310
Type de document
Manuscrit
Type de document
Manuscrit
Enluminure
Ex-libris
Collection
Manuscrits
Manuscrits > Abbaye de Saint-Bertin (Saint-Omer)
Lieu de conservation
Bibliothèque de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer
Droits
Numérisé par l’IRHT et financé par l’Équipex BIBLISSIMA - observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance

Permalien
https://bibliotheque-numerique.bibliotheque-agglo-stomer.fr/idurl/1/21832