Les Conférences


Titre latin
Collationes patrum

Volume de 136 feuillets de parchemin, inscrits à longues lignes sur 31 lignes d'une réglure à la mine de plomb. L'écriture est une textualis régulière, possiblement d'une seule main.

CONTENU
Il s'agit de la seconde partie des Collations de Cassien (le premier volume est perdu), faisant suite aux dix premières et écrites à la demande d'Honoré et d'Eucher.
Cassien est considéré comme l'un des fondateurs du monachisme Occidental, largement inspiré du monachisme oriental, dont il a fait l'expérience lors des quinze années qu'il a passé en Égypte.
Ordonné diacre par Jean Chrysostome à Constantinople, il se rend ensuite à Rome puis à Marseille où il fonde les monastères de Saint-Victor et de Saint-sauveur.
Il adresse ses dix premières conférences à Léonce, évêque de Fréjus, et à un certain Hellade, les sept suivantes à Honorat, alors abbé de Lérins, enfin les sept dernières paraissent alors qu'Honorat est évêque d'Arles.
Ces conférences ont très largement inspiré la règle bénédictines, au Moyen Âge, on avait l'habitude de les lire pendant le repas du soir, d'où le titre de « collation » sous lequel on les désignes le plus souvent.

A la fin du volume, une main un peu plus tardive a ajouté trois lignes extraites du 15e sermon de Bernard de Clairvaux sur le Cantique des cantiques, qui vantent les bienfait de la lecture des commandements de Dieu pour apaiser les diverses formes de la tentations.

Les gardes contrecollées de ce volume sont en parchemin de remploi et contiennent respectivement un passage des Morales sur Job de Grégoire le Grand (extr. XXIII, cap. XVII-XIX - CPL 1708) et des Commentaire sur l'évangile selon Jean d'Augustin d'Hippone (Tractatus XCII ; Rg 1, 2. Lectionnaire de l’office cistercien).

DÉCOR
Ce volume est sobrement orné de deux niveaux d'initiales ornées.
Le premier niveau, qui marque les principales divisions du texte, est agrémenté de protofiligranes vert, vermillon et jaune, parfois émenchées. Les Initiales secondaires sont monochromes, parfois bichromes, éventuellement bouletées ou au cadre fendu, rarement agrémentées d'un protofiligrane.

RELIURE
Ais de bois couverts d'une liseuse de peau blanche, cousue sur des rabats de peau mégissée, traces de boulons, de lanières et de pitons.

PROVENANCE
"lib(er) s(an)c(t)e marie de claromaresch. siq(u)is eu(m) abstul(e)rit sit anathema" inscrit à l'encre sur le premier feuillet.

BIBLIOGRAPHIE
_BONDEELLE-SOUCHIER, Anne, Bibliothèques cisterciennes dans la France médiévale. Répertoire des abbayes d'hommes, Paris, 1991, P. 82-88.
_STAATS, Sarah, Le catalogue médiéval de l'abbaye cistercienne de Clairmarais et les manuscrits conservés. Avec le concours de Caroline Heid et Donatella Nebbiai, et une contribution de Patricia Stirnemann, Paris : CNRS éditions, 2016, p. 105.

Auteur
Jean Cassien (0350? -apr. 432), abbé de Saint-Victor de Marseille
Cote / N° Inv.
Ms. 0117
Provenance
Abbaye de Notre-Dame (Clairmarais)
Cote ancienne
109 (Clairmarais)
Période
12e siècle
Date
1160
Date de fin
1175
Type de document
Manuscrit
Type de document
Manuscrit
Ex-libris
Reliure ancienne
Collection
Manuscrits
Manuscrits > Abbaye de Notre-Dame (Clairmarais)
Lieu de conservation
Bibliothèque de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer
Droits
Numérisé par l’IRHT et financé par l’Équipex BIBLISSIMA - observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance

Permalien
https://bibliotheque-numerique.bibliotheque-agglo-stomer.fr/idurl/1/21845