Recueil


Titre latin
Institutiones
Regula sanctorum patrum Serapionis, Macharii, Pafnutii et alterius Macharii
Epistola Macharii
Decretale de recipiendis et non recipiendis libris
Collationes patrum

Volume de 206 feuillets de parchemin, inscrits sur deux colonnes de 41 lignes d'une réglure à la mine de plomb. L'écriture est une cursive régulière, de plusieurs mains.

CONTENU
Il s’agit d'un recueil de textes sur la vie contemplative et sur le monachisme que l'on peut diviser en deux unités codicologiques distinctes.

A. f. 1-56

1°_f. 1-52va : Les Institutions de Jean Cassien, composées à partir des règles de Basile de Césarée et de Jérôme de Stridon.

2°_f. 52va-54a : Il s’agit des quinze premiers chapitres de la Règle des quatre pères, composée sur l'île de Lérins au Ve siècle de notre ère.

3°_f. 54a-54va : La Lettre du pseudo Macaire. L'enlumineur s'est trompé lorsqu'il a dessiné l'initiale qui ouvre ce texte. Il aurait du faire un "L" et on un "D", pour : Lignorum copia ingentem excitat flamma... Macaire d'Alexandrie est un moine égyptien, père du désert et disciple d'Antoine l'ermite. Il devient abbé de Nitrie. C'est à ce titre qu’il aurait rédigé un certain nombre d’ouvrages directifs, mais dont l'attribution est en réalité incertaine.

4°_f. 54va-56 : Cinquième partie du décret attribué au pape Gélase, qui donne une liste de textes d'apocryphes condamnés par l'église. On y trouve notamment la quinzaine d'évangiles et d'actes des apôtres qui ont été écartés du canon de la Bible à cette époque.

B. f. 57-203

5°_ f. 57-203 : Les Collations ou conférences de Jean Cassien Cassien, considéré comme l'un des fondateurs du monachisme Occidental, largement inspiré du monachisme oriental, dont il a fait l'expérience lors des quinze années qu'il a passé en Égypte. Ordonné diacre par Jean Chrysostome à Constantinople, il se rend ensuite à Rome puis à Marseille où il fonde les monastères de Saint-Victor et de Saint-sauveur.
Il adresse ses dix premières conférences à Léonce, évêque de Fréjus, et à un certain Hellade, les sept suivantes à Honorat, alors abbé de Lérins, enfin les sept dernières paraissent alors qu'Honorat est évêque d'Arles. Ces conférences ont très largement inspiré la règle bénédictines, au Moyen Âge, on avait l'habitude de les lire pendant le repas du soir, d'où le titre de « collation » sous lequel on les désignes le plus souvent.

DÉCOR
Dans la première partie du manuscrit, chaque division importante du texte est indiquée par une grande initiale émenchée et filigranée, les divisions secondaires sont marquées par des initiales de plus petit module, alternativement rouge ou bleue, dont seules les rouges sont filigranées. Seules les six premières grades initiales sont émenchées et filigranées, puis elles ne sont ensuite qu'émenchées. Les divisions secondaires sont marquées par des initiales de plus petit module, alternativement rouge ou bleue
Dans la seconde partie, chaque grande division du texte est indiquée par une grande initiale émenchée et filigranée, les divisions secondaires sont marquées par des initiales de plus petit module, alternativement rouge ou bleue, dont seules les rouges sont filigranées.
Les intitulés des chapitres sont rubriqués, et les initiales de phrases rehaussées de rouge sur l'ensemble du volume.
Le style des filigranes suggère une réalisation du manuscrit dans la première moitié du XVe siècle.

RELIURE
Ais de bois couverts de peau mégissée blanche, ornée d'un décor de filets à froid dessinant des losanges et de petits fers. Lanières de peau mégissée et pitons de laiton.

PROVENANCE
_Inscrit à l'encre sur la seconde garde volante : "Liber carthusien ppe stm audomars. Titulus eiusdé est istituta et collationes patru et comet tituli materià p paessù titus libri" D.xxvi suivit de la table de la première partie du mansucrit d'une autre main.
_Cartusianorum Audomarensium. E. 29" inscrit à l'encre sur le premier feuillet.

BIBLIOGRAPHIE
_Neufville (J.), "Sur le texte de la Règle des IV Pères", Revue Bénédictine, 75 (1965), p. 307-312.
_Mazorra (E.), "Correcciones inéditas de Adolf Jüglicher a la edicion principe de los "Tractatus Origenis"", Estudios Eclesiasticos, 41 (1966), p. 219-232.

Auteur
Jean Cassien (0350? -apr. 432), abbé de Saint-Victor de Marseille
Cote / N° Inv.
Ms. 0130
Provenance
Chartreuse du Val de Sainte-Aldegonde (Longuenesse)
Cote ancienne
E 29 (Chartreuse du Val-Sainte-Aldegonde)
D.xxvi (Chartreuse du Val-Sainte-Aldegonde)
Période
14e - 15e siècle
Date
1375
Date de fin
1435
Type de document
Manuscrit
Type de document
Manuscrit
Enluminure
Reliure ancienne
Collection
Manuscrits > Chartreuse du Val de Sainte-Aldegonde (Longuenesse)
Manuscrits
Lieu de conservation
Bibliothèque de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer
Droits
Numérisé par l’IRHT et financé par l’Équipex BIBLISSIMA - observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance

Permalien
https://bibliotheque-numerique.bibliotheque-agglo-stomer.fr/idurl/1/21853