Homéliaire


Titre latin
Homiliæ Patrum

Volume de 246 feuillets de parchemin, inscrits à longues lignes sur 46 lignes d'une réglure à la mine de plomb. L'écriture est une protogothique régulier, possiblement d'une seule main.

CONTENU
Cet homéliaire s'ouvre sur une table qui liste 145 homélies ou sermons divers, dont le premier est celui du pape Léon, pour le samedi de Pâque, « Totum quidem, dilectissimi, paschale sacramentum... » et le dernier celui de la translation de S. Omer. Mais le volume est incomplet et se termine au milieu de l'homélie de Bède sur l'évangile selon S. Luc : « Non est arbor bona. »

DÉCOR
Chaque Homélie est indiquée par deux lettres ornées alternativement rouges, vertes et bleues, agrémentées d'un décor de palmettes et de protofiligranes, dans les mêmes couleurs avec, en plus, du jaune pâle.
Le style de ces lettres dit "style aux palmettes duveteuses" en raison de son rendu un peu brouillé ou affadis, est un des rares que l'on puisse attribuer presque avec certitude exclusivement au scriptorium de Clairmarais. On le retrouve dans quatre autres manuscrits de cette abbaye : 24, 82, 86, 137, 181, 643. Parmi autres les traits récurrents et caractéristiques de ce style on note un motif réticulé dont les mailles sont complétées par un point de couleur, qui sert occasionnellement à occuper l'espace vide des panses des lettres, le rincelet ou protofiligrane hérissé d'une crête de petites pointes et dont la palmette se termine en hameçon. Ce style se retrouve dans plusieurs manuscrits de Clairmarais, datables de la première moitié du XIIe siècle.

ICONOGRAPHIE
Seules deux lettres sont figurées, les L des f. 143 et 223, qui prennent la forme d'un serpent vomissant un rinceau.

RELIURE
La reliure à été refaite au XVe siècle : ais de bois couverts de peau de truie blanche, traces de boulons, décor de doubles filets à froid.

PROVENANCE
Le Catalogue des manuscrits le dit provenir de la Cathédrale, mais il n'y a aucune mention dans le volume qui permettent d'être affirmatif. Cette hypothèse a certainement été formulée à partir du constat de la présence d'homélies pour les offices en l'honneur de saint Omer. De fait, les feuillets où se trouvent ces passages (f. 226-229) montrent des traces d'usage particulièrement importantes (encrassement important et nombreuse traces de cire). Toutefois, le style du décor pointe indubitablement vers l'abbaye cisterciennes de Clairmarais.

Auteur
Augustin d’Hippone (0354-0430)
Jérôme de Stridon, saint (345-420)
Bède le Vénérable, saint (0673?-0735)
Maximin de Trèves (3..-346), évêque, saint
Isidore de Séville (0560-0636)
Léon Ier le Grand (4..-461), pape
Cote / N° Inv.
Ms. 0080
Provenance
Abbaye de Notre-Dame (Clairmarais)
Période
12e siècle
Date
1150
Date de fin
1175
Type de document
Manuscrit
Type de document
Manuscrit
Enluminure
Reliure ancienne
Collection
Manuscrits
Manuscrits > Abbaye de Notre-Dame (Clairmarais)
Lieu de conservation
Bibliothèque de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer
Droits
Numérisé par l’IRHT et financé par l’Équipex BIBLISSIMA - observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance

Permalien
https://bibliotheque-numerique.bibliotheque-agglo-stomer.fr/idurl/1/21864