Sur les offices divins


Titre latin
De Divinis officiis per circulum anni.
De altare
De ecclesiasticis officiis
De sacramentis

Volume de 168 feuillets de parchemin, inscrit sur deux colonnes de 34 lignes d'une réglure à la mine de plomb. L'écriture est une textualis régulière d'une seule main.

CONTENU
_f. 1-165v : Il s'agit du fameux traité de liturgie composé par l'abbé Rupert de Deutz, entré très jeune au monastère bénédictin de Saint-Laurent de Liège, il y reçoit une riche formation littéraire. Éloigné de son couvent, peut-être pour son attachement à la cause pontificale dans la querelle des Investitures (1092), il y revient jusqu'en 1120, date à laquelle il est élu abbé de Tuy (Rhénanie). Éminent théologien, il écrit de nombreux ouvrages littéraires sur des thèmes liturgiques qui influencèrent considérablement ses pairs. Son traité sur les offices divins, composé vers 1111, est une interprétation du symbolisme de la liturgie où il résume de manière peu originale le mystère chrétien. C'est œuvre de jeunesse qui s’apparente à une sorte de petit manuel d'initiation.
A la fin du manuscrit on a ajouté quelques courts extraits de texte en lien avec le sujet du traité principal :
_f. 165v : Le traité sur l'autel de Hildebert de Lavardin, écolâtre puis évêque du Mans et archevêque de Tours.
_f. 165v-166 : Quelques vers commençant par Ex Anna et Ioachim Maria sponsa...
f. 166ra : Une décrétale du pape Corneille († vers 253) vingt et unième pape.
_f. 166ra-168ra : Un passage du décret du Pseudo Gélase sur les livres du Canon biblique.
_f. 168ra : Un passage du traité des offices ecclésiastiques d'Amalaire de Metz, évêque de Trêves.
_f. 168ra-168v : Un passage du traité des Sacrements d'Hugues de Saint-Victor.

DÉCOR
Le manuscrit s'ouvre sur une initiale grande C ornée de rinceaux rouges et verts sur fond bleu.
Chacun des douze livres est annoncé par une table des chapitres et une initiale ornée de rinceaux ou de filigranes, de module plus petit que la première du manuscrit.
Le reste des divisons du texte sont indiquées par des initiales filigranées, parfois émenchées, alternativement rouges, vertes et bleues, très sobres et conforme en cela à l'esthétique cistercienne.
Rubriques à chaque chapitre.

ICONOGRAPHIE
Il n'y a pas d'iconographie à proprement parler, mais l’initiale ornée A (f. 22) comprend un petit serpent à la base d'une de ses hastes.

RELIURE
Reliure médiévale d’origine : ais de bois couverts de peau mégissée sur laquelle a été cousue une housse de peau de phoque avec rabats, gardes contrecollées de parchemin, traces de boulons, de lanières et de pitons, vestiges d'une fenêtre au plat inf.

PROVENANCE
"Liber Sce Marie de Claromaresch" inscrit à l'encre sur le dernier feuillet et on toruve un nom à l'encre au contreplat inf. qui dit "Simon de Herbele", peut-être un moine de l'abbaye au XIIIe siècle.

BIBLIOGRAPHIE
_BONDEELLE-SOUCHIER, Anne, Bibliothèques cisterciennes dans la France médiévale. Répertoire des abbayes d'hommes, Paris, 1991, P. 84, 86.
_Staats, Sarah, Le catalogue médiévale de l’abbaye cistercienne de Clairmarais et les manuscrits conservés, Paris, CNRS éditions, 2016, p. 96-97.

Auteur
Rupert de Deutz (1075–1129?), abbé du monastère bénédictin de Saint–Héribert
Hildebert de Lavardin (1056-1133)
Amalaire de Metz (0775?-0850?)
Hugues de Saint-Victor (1096?-1141)
Cote / N° Inv.
Ms. 0092
Provenance
Abbaye de Notre-Dame (Clairmarais)
Cote ancienne
M (Clairmarais)
Période
12e siècle
Date
1175
Date de fin
1200
Type de document
Manuscrit
Type de document
Manuscrit
Enluminure
Reliure ancienne
Collection
Manuscrits
Manuscrits > Abbaye de Notre-Dame (Clairmarais)
Lieu de conservation
Bibliothèque de l’Agglomération du Pays de Saint-Omer
Droits
Numérisé par l’IRHT et financé par l’Équipex BIBLISSIMA - observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance

Permalien
https://bibliotheque-numerique.bibliotheque-agglo-stomer.fr/idurl/1/21885