La Gloire de l'Artois


Titre long
Dissertation, où il est prouvé que Suger, Abbé de Saint-Denis, Regent du Royaume, sous Louis le Jeune, est né dans l'Artois
Date de parution
1738 (dans les "Singularités historiques")

Petite brochure imprimée de 19 pages in-4°, sans marque au titre mais avec la mention "A la Flêche le 15 décembre 1726" imprimée en bas de la page 18.

l'avertissement imprimée sur la dernière page précise : "Cette dissertation a été trouvée parmi les papiers de la succession de Monseigneur de Valbelle, évêque de Saint-Omer ; les différens dons qu'il a fait à son diocèse ont été cause que ces papiers ont été repandus d'un côté & d'autre. Celui-ci s'est trouvé par mégarde (apparemment) parmi ceux d'un établissement qu'il avoit chéri, & qu'il avoit comblé de ses biens. L'on a crû qu'il étoit intéressant pour le pays d'Artois, & l'on a imaginé le rendre public ; peut-être a-t-on fait une faute, en supprimant le nom de l'auteur, mais on n'a pas crû devoir le publier sans son consentement ; que s'il existe encore, & qu'il se formalise de cette omission, on est tout prêt à le satisfaire ; puisque cette suppression de son nom n'est en nous que l'effet de la veneration que nous avons pour lui, & que que nous aurions crû manquer à ce qui lui est dû, d'imprimer sous son nom, un ouvrage qu'il n'auroit pas reconnu".

Cette omission dont s’excusent les éditeurs, a été palliée par la mention manuscrit du nom de l’auteur sur la page de titre de cet exemplaire. Il s’agit du chartrain Jean Liron, qui entre en religion à vingt ans chez les mauristes, où il contribua à finaliser leur collections patristique. Il devient ensuite archiviste de l'abbaye de Marmoutier avant de s’installer au Mans où il termine sa vie.
Outre sa contribution aux grandes entreprises éditoriales de la Congrégation de Saint-Maure (dont l'Histoire littéraire de la France), il est aussi l'auteur de plusieurs textes apologétiques, polémiques et historiques.

Dans ce petit texte, Dom Liron postule que Suger, frère de lait de Louis VI le Gros et fameux abbé de l'abbaye de Saint-Denis près de Paris, nécropole de rois de France. Suger, qui fut un temps régent de France, serait né en Artois.
L'érudit mauriste en veut pour preuve (la seule et unique), pour cela sur le fait que, selon lui, l'abbé Suger était frère d'Alvise (1060/75?-1148), troisième évêque d'Arras de 1131 à 1147, et ancien prieur de Saint-Bertin. Seulement, à la lecture des preuves avancées par dom Liron, l'hypothèse ne tient pas. Le seul argument qu'il avance est l'emplois dans deux ou trois document de l'expression "frère", utilisée par les deux prélats, ou leurs proches, pour s'adresser l'un à l’autre.
Les autres "preuves" ne sont que des constats de l’amitié et du soutient de Suger et Alvise l'un envers l’autre. Or, ce type de rapport de fraternité et d'amitié religieuse a existé entre d'autres ecclésiastiques de haut rang, sans pour autant que ceux-ci soient frères...
L'on peut même s'amuser à utiliser la méthode argumentative de dom Liron contre lui. En effet, si Alvise et Suger sont frères, natifs du même endroit, et qu'ils ont tous les deux embrassé la vie religieuse, pourquoi seul l'un des deux a commencé sa carrière à Saint-Bertin. N'eut-il pas été logique que les deux frères entrassent à la même abbaye ?

Bref, ce petit opus est bien amusant, mais malheureusement il n'apporte aucune lumière réelle sur les origines de l'abbé Suger... Tout au plus nous aura-t-il valu le remploi d'un sculpture parisienne de l'abbé de Saint-Denis pour orner le parking de l'abbaye.
Ce petit opus a fait flores et à connu une certaine fortune puisqu'il est réutilisé et largement cité par Hector Piers dans sa Biographique de la ville de Saint-Omer. Piers oscille d'ailleurs entre désir de valider l'hypothèse de Liron, et conscience des faiblesse de l'argumentation.

BIBLIOGRAPHIE
_desfontaines et Granet, Observations sur les écrits modernes,tome 20, Paris, Chaubert, 1740, p. 274-278.
_« Jean Liron », dans Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle ancienne et moderne : histoire par ordre alphabétique de la vie publique et privée de tous les hommes avec la collaboration de plus de 300 savants et littérateurs français ou étrangers, 2e édition, 1843-1865.

Auteur
Jean Liron (1665-1749), bénédictin de la congrégation de Saint-Maur
Cote / N° Inv.
Inv. 4434-1 (BRO)
Période
18e siècle
Type de document
Imprimé ancien
Collection
Imprimés anciens
Imprimés anciens > Livres après 1500
Droits
Domaine public

Permalien
https://bibliotheque-numerique.bibliotheque-agglo-stomer.fr/idurl/1/22230